fabienguindon.com
Gagner sa vie sans y laisser sa peau!
Home            Demande de projet de loi

 
 
 
 
 
 
Le 5 octobre 2010

 

Mme Christine Beaudry
Pour M. Sam Hamad, Ministre des Transports
2750, chemin Sainte-Foy, Bureau 251
Québec (Québec)  G1V 1V6
 
 
 
Bonjour Mme Beaudry,

Faisant suite à notre conversation téléphonique, vous trouverez par la présente les raisons pour lesquelles je demande qu’un projet de loi soit rédigé concernant les infractions du code de la route en zone de construction.

Mais avant j’aimerais me présenter, mon nom est Kimberley Labrecque, mon conjoint Fabien Guindon est mort le 5 octobre 2007 suite à un accident de travail qui aurait pût facilement être évité.  Depuis ce temps, je suis dévoué à faire en sorte que sa mort ne soit pas vaine, je vous invite à visiter le site web en sa mémoire www.fabienguindon.com, où vous pouvez constater mon dévouement et mon implication pour éviter une qu’autre famille passe par le même chemin que moi et ma famille.

En ayant toujours la sécurité des travailleurs dans ma pensée et avec tous les sites de construction tout au long des autoroutes, je constate depuis fort longtemps la vitesse excessive de la grande majorité des automobilistes et moi qui tente mon possible de respecter les limites, je m’aperçois du danger d’être impliqué dans un accident car je me fais dépassé tout bords tout côtés et coller en arrière.

Je suis au courant de la possibilité qu’un conducteur reçoit un billet de contravention supplémentaire quand la vitesse de celui-ci dépasse largement la limite indiquée sur les panneaux, mais premièrement ce 2e constat d’infraction est laissé à la discrétion du policier et deuxièmement la vitesse doit largement dépasser la limite indiquée pour que le policier ait le droit de l’émettre.  Exemple qui m’a été donné par la Sûreté du Québec de Lachute ‘si le conducteur roule à 120 km l’heure dans une zone de 70km l’heure le policier a le droit de lui émettre un deuxième constat pour vitesse excessive’.  C’est complètement aberrant qu’un conducteur puisse faire même 100km l’heure dans cette zone et ne risque aucunement la 2e contravention.  Il met non seulement sa vie et la vie des autres conducteurs en péril mais aussi la vie des travailleurs qui ne font que gagner leur pain et ne veulent pas risquer leur vie ou leur sécurité au nom de d’un automobiliste qui tente gagner quelques minutes.

Je vous parle de la vitesse mais ce n’est pas la seule infraction commise par les automobilistes en zone de construction.  Il y a également beaucoup de dépassement de voie sur une ligne continue, même des changements de voies sur un  ‘’terreplein’’ en peinture à la dernière faction de seconde lors que l’autoroute se divise pour aller dans des directions différentes et autres.  Il y a aussi des véhicules qui suivent le véhicule en avant de 30cm pour le pousser à se tasser ou à accélérer.

 
Je ne doute pas  que vous allez me dire que ces infractions se passent partout et  les policiers sont là pour émettre les contraventions.  Mais vous savez autant que moi que les routes en zone de construction sont beaucoup plus dangereuses.  Les voies sont plus étroites et souvent avec des murs de ciment, la direction des voies est souvent imprévisible, les courbes sont parfois plus serrées ainsi que d’autres conditions qui peuvent changés d’un jour à l’autre ce qui cause des dangers plus élevés pour les conducteurs et surtout pour les travailleurs vulnérables sur les chantiers de construction au long des autoroutes du Québec.

Pourquoi laisser certains automobilistes risquer la vie des travailleurs pour sauver quelques minutes?

C’est pour ces raisons que vous demande aujourd’hui de créer un projet de loi qui vise à doubler automatiquement toute infraction du code de la sécurité routière commise en zone de construction (comme c’est déjà établi en Ontario) ainsi qu’une campagne de sensibilisation.

Si vous faites les recherches, il y a que 2 ou 3 ans (je crois) que les amendes du code de la sécurité routière ont été augmentées et en conséquent le nombre d’accidents et le nombre de décès sur les routes du Québec avaient grandement diminués.  Pourquoi ne pas faire pareille pour les zones de construction?

Pour ceux et celles qui pourraient s’opposer à ce projet, j’aurais que deux questions; est-ce qu’ils s’opposent car ils font partie de ceux qui ne respecte pas les règles dans les zones de constructions? Et est-ce qu’ils auraient la même opposition s’ils auraient un être cher qui travail sur les chantiers de construction au long des routes du Québec?  Je crois qu’il faut démontrer une tolérance zéro pour ces infractions en zone de construction pour la sécurité de tous!

Si les automobilistes délinquants et sans soucis ne désirent pas être pris à payer une contravention doublée, ils n’auront qu’à respecter la loi du code de la sécurité routière d’avantage en zone de construction.

Espérant le tout conforme, veuillez agréer Madame, l’expression de mes sentiments distingués.

 
 
 
 
Kimberley Labrecque